ST10-06 Masteemon
0 20 minutes

Nom du deck : Mastemon Jogress jaune/violet | Auteur : Asakura | Date: 11/05/2022 | Pays : France 

La BT8 est disponible depuis quelques jours, et qui dit de nouvelles cartes, dit un nouveau deck. J’ai donc décidé de débuter cette BT8 en jouant en premier deck, un deck Mastemon jaune/violet tempo/contrôle. Il s’agit d’un deck qui utilise l’une des nouvelles mécaniques apportées par la BT8, à savoir la digivolution DNA, plus communément appelée digivolution jogress.
Les nouvelles cartes proviennent, d’une part, du starter ST-10: Parallel World Tactician, et d’autre part de l’extension BT8: New Awakening.

Le but du deck est de garder le contrôle du terrain, grâce aux outils (options et effets de digimons) que le deck apporte, tout en conservant un nombre de sécurités confortable.

Voici en image la deckliste que je joue actuellement:

Deck Mastemon jogress, avec les ratios de cartes jouées

Voici plus en détail, les raisons de chaque carte jouée. Tout d’abord, les tamas.

Nyaromon ST10-01
DemiMeramon BT3-006

Le starter ST-10 apporte un nouveau tama: Nyaromon. L’ayant d’abord inclus en quatre exemplaires dans ma première version du deck, et après tests, j’ai préféré au final l’inclure en un seul exemplaire. Ce tama a un bon effet de pioche, mais il reste à mon sens moins intéressant que DemiMeramon. En effet, il nécessite la présence d’un digimon jaune pour fonctionner à son plein potentiel, ou alors que la pile de digivolution puisse être présente plusieurs tours consécutifs pour que son effet soit répété. Je complète donc les quatre autres tamas avec le classique DemiMeramon, qui permet de piocher et d’alimenter la défausse en cartes utiles.

Continuons avec les rookies niveau 3. La nouvelle extension apporte un nouveau niveau 3: Candlemon.

Candlemon BT8-035

Il s’agit d’un très bon ajout au deck, dans la mesure où il peut digivoluer sur un tama violet. De plus, c’est un rookie jaune, qui peut donc fonctionner en début de partie avec le tama Nyaromon précédemment présenté. Enfin, il possède un bon effet d’héritage, permettant parfois de jouer des digimons violets à moindre coût en mémoire. Il est présent en quatre exemplaires dans le deck.

Les autres rookies sont Gazimon, très importants pour contenir les gains de mémoire adverses (encore très présents en BT8), et Tsukaimon, permettant de gagner un de mémoire en héritage, un détail intéressant dans certaines situations de jeu. Ils sont tous deux présents en 3 exemplaires.

Gazimon BT3-077
Tsukaimon BT3-079

Viennent ensuite les champions niveau 4. Deux nouvelles inclusions font leur apparition en BT8: Gatomon du starter ST-10, et BlackGatomon de la BT8.

Gatomon ST10-04
BlackGatomon BT8-077

Le premier est l’une des cartes essentielles du deck: Gatomon. Il permet à lui seul de tutoriser jusqu’à deux digimons, l’un jaune et l’autre violet parmi les trois prochaines cartes du deck, de réduire le coût de digivolution des niveaux 5 de traits [Archangel] ou [Fallen Angel] de deux, et de pouvoir en héritage, autoriser une digivolution DNA en fin de tour. Il est évidemment inclus en quatre exemplaires.

Le second est BlackGatomon, un digimon bicolore violet/jaune, utile car pouvant digivoluer sur un niveau 3 jaune ou violet, mais servant surtout en milieu ou en fin de partie à attaquer durant le même tour où il est joué, de par sa compétence Rush. Enfin, détail important, il possède Retaliation en héritage, pouvant donc permettre de gérer une grosse pile adverse si besoin. J’en joue deux, je trouve le ratio suffisant pour le moment.

Pour terminer sur les niveaux 4, j’ai choisi de jouer deux Devimon bloqueurs.

Devimon ST6-08

Il est toujours utile d’avoir quelques bloqueurs pour contenir les attaques adverses, notamment contre les decks aggro et midrange. De plus, il ne digivolue que pour 1 de mémoire sur un niveau 3, ce qui peut permettre de construire des piles de digivolution à moindre coût. A noter qu’il n’est pas possible de le jouer sur Candlemon jaune. Il est donc important de bien prévoir sa jouabilité dans ce cas de figure précis pour ne pas être ennuyé.

En ce qui concerne maintenant les ultimes niveau 5, ils sont nombreux. En effet, il s’agit du niveau qui sera le plus joué dans une partie, aussi bien en digivolution que directement de la main, mais aussi par des options ou des effets de digimons. Je vais d’abord présenter les ultimes violets, puis je continuerai avec les ultimes jaunes.

LadyDevimon BT3-088
LadyDevimon ST10-12
Lucemon: Chaos Mode BT7-111

Dans un premier temps, les ultimes violets.

On ne présente plus la première LadyDevimon. Elle permet en digivolution, de piocher deux cartes, puis d’en défausser deux. Ceci est très utile pour trouver les cartes importantes pour la suite de la stratégie du deck, tout en alimentant la défausse en cartes intéressantes à rejouer plus tard dans une partie. La seconde LadyDevimon du starter ST-10, a un effet similaire. Elle permet en digivolution, de défausser une carte pour regarder les trois prochaines cartes du deck et d’en prendre jusqu’à deux, une jaune et une violette, avec le trait [Angel], [Archangel] ou [Fallen Angel]. Il est à noter que tous les niveaux 5 ainsi que les niveaux 6 possèdent ces traits, à l’exception de Lucemon: Chaos Mode. De plus, elle a un effet en héritage qui donne Retaliation à tous les digimons jaunes présents sur le terrain du joueur.
Pour revenir à Lucemon: Chaos Mode, il s’agit du dernier niveau 5 violet joué dans le deck. Sa particularité est de détruire, une fois qu’il arrive sur le terrain, un digimon adverse de niveau 6 ou inférieur, ou un tamer adverse. Il est le plus souvent joué de la défausse, d’où l’importance grâce aux deux LadyDevimon, de le défausser dès que possible.

MagnaAngemon BT1-060
Angewomon ST10-05

Dans un second temps, les ultimes jaunes.

De même, on ne présente plus la première carte: MagnaAngemon. Elle permet, une fois jouée (de la main, de la défausse, ou de la sécurité), de rajouter une sécurité au-dessus de sa pile de sécurités. C’est l’outil principal du deck pour toujours avoir un nombre de sécurités le plus élevé possible. Quant à la nouvelle Angewomon du starter ST-10, elle permet une fois jouée, de donner security attack –2 a un digimon adverse jusqu’à la fin de son prochain tour. Ce qui permet de pouvoir temporiser un tour de plus pour mettre ses combos en place. De plus, elle donne security attack +1 à la pile, si le joueur possède un digimon violet sur son terrain. Assez facile puisque les niveaux 6 sont bicolores jaunes/violets.

Parlons justement des mégas niveau 6.

Ophanimon Falldown Mode BT8-082
Mastemon ST10-06

Il s’agit de deux nouvelles cartes, aussi apparues avec la BT8 et le starter ST-10. La première carte, Ophanimon Falldown Mode, digivolue pour 4 sur un digimon violet ou jaune. Elle permet de détruire un digimon adverse de niveau 4 ou moins ainsi que de rajouter une sécurité, respectivement si la pile de digivolution comporte une source violette et une source jaune. C’est donc une très bonne carte de gestion et de temporisation. Enfin, lorsqu’elle est détruite, elle permet de jouer de la défausse un digimon violet ou jaune de niveau 4 ou moins. Je joue deux exemplaires d’Ophanimon Falldown Mode.

Mais c’est surtout la seconde carte qui donne tout l’intérêt au deck d’être joué et qui fait sa force. Mastemon digivolue pour 5 sur un digimon violet ou jaune, mais ce qui est surtout à retenir, c’est qu’il peut digivoluer par digivolution DNA grâce à son propre effet, et ce pour 0. En effet, la digivolution DNA de Mastemon lui permet d’associer deux digimons de niveau 5, un jaune et un violet et de les empiler pour digivoluer dessus gratuitement. Une fois cela fait, Mastemon procure trois effets. Le premier effet, grâce à sa digivolution simple, permet d’ajouter un digimon jaune ou violet de sa défausse au-dessus de sa sécurité. Le second effet, grâce à sa digivolution DNA, permet ensuite de regarder sa sécurité et de choisir un digimon de niveau 5 ou inférieur pour le jouer gratuitement sur son terrain. Le digimon joué pourra alors faire son effet de jeu s’il en a un. Les cibles principales seront donc MagnaAngemon ou Lucemon: Chaos Mode, pour leurs effets de contrôle ou d’ajout de sécurité, mais il sera tout à fait possible de jouer un Gatomon, une Angewomon ou même un Devimon, selon les situations. Enfin, Mastemon possède un dernier effet qui se synergise très bien avec le précédent: à tous les tours, quand un digimon est joué par un effet sur le terrain, il est possible de détruire un digimon adverse d’un niveau égal ou inférieur à celui du digimon joué. Ces trois effets en font donc la carte majeure du deck, permettant un excellent contrôle du terrain tout en gérant son nombre de sécurités si besoin. Je joue trois exemplaires de Mastemon.

Pour les digimons, finissons avec les mégas niveau 7.

Omnimon Zwart Defeat BT5-112

Je joue deux Omnimon Zwart Defeat. La carte a deux utilités. Lorsqu’elle est digivoluée, elle permet de détruire un tamer adverse. Etant donné que cette méta propose encore des decks avec l’utilisation de tamers, son intérêt n’est plus à prouver. De plus, elle a aussi un effet une fois la pile détruite, permettant de détruire n’importe quel digimon adverse. L’autre utilité vient du fait qu’elle peut être jouée de la sécurité après un check adverse. C’est donc une menace à prendre en considération tout au long de la partie.

J’ai fait le tour de tous les digimons du deck. Il s’agit maintenant de parler des options et des tamers. Commençons par les options.

Purple Memory Boost! P-040
Reinforcing Memory Boost! BT6-100

Ces deux options permettent toutes deux, en les défaussant depuis le terrain, de gagner de la mémoire: deux de mémoire pour l’option violette, et trois de mémoire pour l’option jaune. Si elles sont révélées dans un check de sécurité, elles sont placées sur le terrain.

De plus, elles ont aussi un autre effet. L’option violette, une fois jouée de la main, permet de révéler les quatre prochaines cartes du deck et de prendre parmi elles, un digimon violet. Et l’option jaune permet de révéler les deux prochaines cartes du deck, d’en mettre une dans la main et l’autre au-dessus de sa sécurité. Ces deux cartes permettent d’augmenter la stabilité du deck grâce à leur tutorisation, tout en conférant de la mémoire supplémentaire durant un tour ultérieur. Je joue chacune d’entre elles en un exemplaire.

Flame Hellscythe BT8-109
Chaos Degradation ST10-14

Ces deux options sont de nouvelles options, apparues avec la BT8 et le starter ST-10. Elles sont toutes deux bicolores jaunes/violets. Elles demandent donc, pour être jouées de la main, d’avoir une carte jaune ainsi qu’une carte violette sur son terrain. A noter qu’il est tout à fait possible de les jouer de la main si une carte jaune/violette est présente sur son terrain, comme par exemple Mastemon.

La première, Flame Hellscythe, jouée en 3 exemplaires dans le deck, permet de réduire les DP (la force, en haut à droite) d’un digimon adverse de 6000, puis de jouer un digimon violet ou jaune de sa défausse avec 6000 DP ou moins. Il s’agit donc d’une option de contrôle et de prise de board. Le digimon joué pourra activer son effet d’entrée en jeu, comme par exemple: MagnaAngemon, qui sera très souvent la cible principale. Cette option possède aussi un effet en sécurité, qui lui permet de faire l’exact même effet que lorsqu’elle est jouée de la main.

La seconde, Chaos Degradation, jouée en 4 exemplaires, permet de mettre n’importe quel digimon adverse au-dessus ou en-dessous de la sécurité, puis de défausser la première sécurité adverse. De même que Flame Hellscythe, elle est présente dans le deck comme outil de contrôle des digimons adverses. Elle possède aussi un effet en sécurité, permettant simplement de mettre n’importe quel digimon adverse au-dessus ou en-dessous de sa sécurité, mais sans la défausse de la première sécurité.

Enfin, pour le tamer joué dans le deck.

Kari Kamiya BT8-090

Je joue quatre exemplaires de Kari Kamiya, un nouveau tamer apparu avec l’extension BT8. Une fois sur le terrain, elle permet de mettre sa mémoire à 3. De plus, à chaque fois qu’une carte est ajoutée à la sécurité du joueur, elle peut s’engager pour gagner un de mémoire. Etant donné que plusieurs effets dans le deck joué, permettent de rajouter des cartes dans sa sécurité, elle est donc le meilleur tamer jaune à inclure dans le deck.

Ceci termine la présentation du deck, avec l’ensemble des cartes jouées, leur ratio et leur utilité.

Je vais maintenant passer sur quelques points intéressants concernant la manière de jouer le deck.

Lors du mulligan, il est important d’avoir la main la meilleure possible, puisque le deck est un deck réactif. De ce fait, voici les cartes à garder: n’importe quel rookie niveau 3, Gatomon, MagnaAngemon et Kari Kamiya. Le reste se fait à l’appréciation du joueur.

Lorsque la première partie est terminée, lors de la désignation du premier joueur lors de la partie suivante, préférez jouer en premier si vous jouez contre un deck aggro, mais au contraire, préférez jouer en second contre un deck contrôle. De cette manière, vous aurez plus de chance de gagner votre partie, à niveau et à sortie de jeu équivalents.

Maintenant, je vais vous expliquer plus en détail le combo principal du deck.

Imaginons que vous ayiez en main, Gatomon, un niveau 5 jaune (idéalement MagnaAngemon), un niveau 5 violet (n’importe laquelle des deux LadyDevimon, même si celle qui pioche deux et défausse deux est souvent préférée), Lucemon: Chaos Mode et Mastemon. Il est conseillé de jouer dans un premier temps Gatomon et de faire son effet de tutorisation. Puis, au tour suivant, de digivoluer dessus un niveau 5 violet, pour de même effectuer l’effet de digivolution (à ce moment, vous pourrez défausser Lucemon: Chaos Mode). Puis de jouer de la main le niveau 5 jaune, ce qui fera passer la mémoire du côté adverse. En fin de tour, l’effet héritage de Gatomon s’activera, permettant de digivoluer Mastemon pour 0 par digivolution DNA, ce qui activera ses deux effets de digivolution. Lucemon: Chaos Mode pourra alors être placé au-dessus de la sécurité, puis être joué sur le terrain depuis la sécurité. Dès lors, son effet d’arrivée sur le terrain ainsi que l’effet de Mastemon pourront s’activer (dans l’ordre de votre choix) pour détruire soit un tamer, soit un digimon de maximum niveau 6 via Lucemon: Chaos Mode, ainsi qu’un autre digimon de maximum niveau 5 (car Lucemon: Chaos Mode est un niveau 5) via Mastemon. Au final, Mastemon aura permi de jouer un digimon de la défausse, tout en détruisant deux cartes sur le terrain adverse.

Mastemon indique par son troisième effet qu’à tous les tours, si un digimon est joué par un effet, il est possible de détruire un digimon adverse d’un niveau égal ou inférieur à celui du digimon joué. Deux remarques concernant ce point. L’option Flame Hellscythe permet de jouer un digimon ayant 6000 DP ou moins, depuis la défausse: par exemple, un MagnaAngemon de niveau 5. Cet effet active celui de Mastemon. Il sera possible de détruire un digimon adverse de maximum niveau 5.

Si lors d’un check de sécurité, Omnimon Zwart Defeat de niveau 7 est révélé, il est ensuite joué sur le terrain par son propre effet à la fin du combat. Si un Mastemon est déjà présent sur le terrain, il peut aussi activer son effet pour détruire donc un digimon adverse de maximum niveau 7.

Il existe d’autres petites subtilités proposées par le deck, mais je vous laisse les découvrir durant vos parties, si le deck vous plait. Pour ma part, j’adore les decks tempo/contrôle, et en ce début de BT8, je vais adorer jouer ce deck Mastemon.

Merci au petit Cario pour l’aide apportée pour le deckbuilding et les playtests.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.