0 7 minutes

1) L’installation du plan de jeu


Je conseille d’avoir une caméra fixe (que ce soit grâce à une caméra physique comme une webcam, ou un smartphone faisant office de caméra, via DroidCamApp par exemple), qui puisse avoir un visu sur l’ensemble de votre zone de jeu. Cela inclut le terrain de jeu (votre deck, votre défausse, votre sécurité, votre zone de hatch, votre main et enfin vos digimons en zone principale, ainsi que votre jauge de mémoire, et de potentiels dés indiquant par exemple le nombre de vos sécurités restantes et où se situe votre mémoire), ainsi que vos deux mains.
De plus, au préalable, n’hésitez pas à tester votre connexion internet avant un gros tournoi, cela évite les déconvenues dues à des problèmes de déconnexion, de freeze de votre image discord, etc.
Enfin, évitez les sleeves avec des images collées, elles s’usent rapidement, sont souvent réfléchissantes et peuvent coller entre elles. Privilégiez les sleeves unies et mattes.
Ces trois premiers points sont les problèmes rencontrés les plus fréquents, et si l’adversaire demande la venue d’un arbitre en raison de ces trois situations, il aura très souvent gain de cause, et ainsi, le joueur ayant ces soucis aura une pénalité (le plus souvent un warning).
Lorsque vous mélangez votre deck, faites-le devant votre adversaire, de la manière que vous souhaitez (pile shuffle, riffle shuffle, etc) du moment que le mélange est suffisamment bien effectué. Si votre adversaire indique avoir déjà mélangé avant la partie, demandez-lui de remélanger. Puis faites couper votre deck. Enfin, lancez un dé pour déterminer le premier joueur. Vous pouvez désormais commencer à jouer.

À gauche: mauvais set-up, à droite: bon set-up

2) La manière de jouer vos cartes


Quand vous jouez une carte, que ce soit un digimon, un tamer ou une option, mettez-la sur votre terrain. Payez son coût, soit le coût de jeu, soit le coût de digivolution (pour un digimon, le coût de jeu est indiqué en haut à gauche, le coût de digivolution est indiqué dans des bulles de couleur. Pour un tamer ou une option, le coût de jeu est indiqué en haut à gauche), puis piochez une carte uniquement si vous avez digivolué votre digimon. Évitez donc de piocher une carte si vous jouez votre digimon en payant son coût de jeu.
Si la carte jouée possède un effet, indiquez-le bien à votre adversaire pour éviter les malentendus plus tard dans la partie.
Si, à n’importe quel moment dans la partie, vous déclenchez plusieurs effets, indiquez-les bien dans l’ordre voulu à votre adversaire, pour qu’il puisse savoir ce que vous faites.
Si vous n’êtes pas sûrs d’un effet, d’une interaction, ou de ce que fait votre adversaire, demandez-lui de répéter, d’être clair. Cela dans l’objectif d’avoir une partie fluide, claire, et ainsi dépourvue de problèmes d’état de jeu. Ce n’est pas après qu’il faudra se soucier de savoir s’il avait le droit de faire telle ou telle action, mais bien sur le moment précis. Si un arbitre vient voir votre partie, il donnera souvent raison à la personne lésée, et ce, que ce soit intentionnel ou non vis-à-vis de l’autre joueur. Cela peut aller d’un warning à un game lost. Si cela se reproduit, les sanctions peuvent être plus sérieuses.

3) La mentalité de jeu


Même s’il s’agit de gros tournois, avec des gros enjeux, restez fair-play et à l’écoute de votre adversaire. De plus, si vous sentez que votre adversaire ne respecte pas ces deux points, n’hésitez pas à appeler un arbitre et à lui exposer la situation. Encore une fois, ce n’est pas après la partie qu’il faut effectuer cette démarche, mais bien pendant.
Autre point, et c’est probablement le plus important de tous: la triche. Si vous suspectez votre adversaire de tricher, intentionnellement ou non (il y a plusieurs formes de triche: une pioche supplémentaire, une carte qui tombe, une main qu’on ne voit plus à la caméra, une erreur dans les DP d’un digimon lors d’un combat, une mauvaise manipulation du deck ou de la sécurité, un Pulsemon qui a rush ou un Omnimon Zwart Defeat qui fait des folies depuis la sécurité), demandez à votre adversaire d’arrêter toute action et appelez un arbitre. Une fois l’arbitre présent, expliquez-lui clairement et calmement la situation. Une fois qu’il aura entendu votre version, il questionnera votre adversaire, et tranchera en fonction des deux dires. De plus, ne mentez pas, ni ne tentez d’influencer la décision de l’arbitre. Ce sera bien souvent à votre désavantage.

4) L’après partie


Une fois votre partie finie, si vous avez gagné, indiquez votre score dans le chan adéquat, souhaitez bonne chance à votre adversaire, puis quittez votre table. Vous aurez donc jusqu’à la prochaine ronde pour vous restaurer, prendre une pause, etc.
Soyez disposés à revenir jouer dès le début de la prochaine ronde, et ainsi éviter tout retard dans la progression du tournoi.

Chanel pour indiquer son score après la partie

Ce sont ici quelques conseils que je donne pour que votre tournoi se déroule de la meilleure manière possible, et éviter au maximum les erreurs. Souvent, elles mènent à la venue d’arbitres et à de potentielles sanctions, qu’il est aussi désagréable pour vous de prendre que pour les arbitres de donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.